IMG_8417

technique du monotype

 

OBJECTIF FINAL DES SEANCES : fabriquer essentiellement des « fonds » pour les plans de jeux,  avec la technique du« all-over »

(remplir tout l’espace et pas de point d’accroche dans le but de voir un ensemble sans discrimination).

 

 

 

IMG_8413

 

Matériel : 1 grande plaque de verre (+ une autre plus petite comme « outil »), pinceau large, gouache noire plus ou moins diluée à l’eau, feuilles de papier blanc A4, papier type sopalin, morceau de carton plat, morceau de carton ondulé

 

 

 

 

 

Appliquer gouache (+ ou – diluée) au pinceau large sur la partie centrale de la plaque de verre, sorte de « carré » fait de bandes horizontales puis verticales puis :

1)    Faire des mouvements ondulatoires, ou circulaires pour créer des tensions de l’irrégulier, sur la zone peinte, avec la tranche du bout de carton, appliquer doucement une feuille de papier blanc sur laquelle la main va passer de façon plus ou moins appuyée, puis soulever la feuille pour regarder l’effet produit.

IMG_8412

2)    Idem avec un bout de carton ondulé…on peut appliquer une deuxième feuille rapidement (avant que lagouache  ne sèche !) pour avoir le deuxième effet : positif puis négatif

 

3)    Idem avec « boisette » : effet imitation veinage bois (outil difficile à trouver : BHV ? magasin de bricolage ?)

 

4)    Utiliser une feuille de papier froissée en boule (cela devient un outil) et l’appliquer en pressant plus ou moins fort sur la zone peinte : mêmes gestes  que  1) et 2) ; appliquer feuille papier puis soulever pour voir l’effet…

 

IMG_8409

5)    Utiliser feuille froissée en boule et appliquer en la faisant pivoter avec un appui à chaque fois qu’elle touche  la la gouache ; faire plusieurs fois ce geste pour remplir la zone peinte : « densifier le geste »  (« all-over ») ; appliquer une feuille de papier vierge  en faisant glisser la tranche de la main puis soulever pour voir l’effet produit.

 

 

 

6)    Idem 4) mais geste différent : appliquer la boule froissée sur zone gouache en tirant vers le haut « balayage »)) ; faire plusieurs fois (all-over), appliquer feuille blanche puis soulever pour voir l’effet produit .

 

 

IMG_8407

 

 

7)    Froisser un morceau de papier, puis le défroisser soigneusement ; puis bien l’appliquer sur la zone de gouache ; repasser de la gouache en frottant par-dessus et délicatement le pinceau large ; déposer une feuille de papier blanc , presser un peu puis soulever pour voir l’effet produit ;plusieurs effets créés : celui sur le dernière feuille, celui où la feuille a été froissée/défroissée+ délavée (facultatif pour un effet supplémentaire)

 

 

 8)    Appliquer une feuille de sopalin bien froissée sur zone gouachée puis repasser de la gouache au pinceau large ; appliquer feuille blanche en pressant légèrement la tranche de la main dessus ; soulever la feuille pour voir l’effet

 

IMG_8405

9)    Mettre de la ficelle plus ou moins grosse placée aléatoirement sur la zone peinte ; placer une feuille blanche par-dessus, avec les doigts en insistant au plus près de la ficelle ; possibilité supplémentaire de frotter par-dessus cette feuille le pinceau large (trempé dans la gouache) ; soulever cette feuille pour voir les 2 effets recto-verso ; utiliser le fond de zone peinte encore humide : enlever la ficelle et appliquer feuille vierge, soulever pour voir l’effet (mise en réserve)

 

 

 

10) Peindre une zone de couleur (cf avant 1) puis appliquer  la 2ème plaque de verre  (attention de la positionner en en biais, sinon « succion » entre les 2 plaques, d’où difficulté à les séparer !) ;retirer la petite plaque deverre ; appliquer une feuille vierge sur chacune des plaques pour les 2 effets : type et contre-type…(les 2 plaques de verre doivent bien adhérer et on peut varier la pression sur les feuilles vierges pour avoir des effets plus ou moins marqués)

 

 

  

IMG_8404

IMG_8415

IMG_8423

IMG_8424

IMG_8426